Transju 2019: une édition difficile

C'est par un temps plutôt gris et doux, avec de fortes rafales de vent, que s'est déroulée la Transju 2019 ...

 

et la course n'a pu avoir lieu pour tout le monde: le préfet a en effet interdit le départ de la course de 48km partant des Rousses (dommage Germinal!) et les organisateurs ont bloqué ceux qui passaient à Bois d'Amont trop tardivement (après 12h), pour des risques de chutes d'arbres dans le Risoux, suite aux rafales dépassant les 100km/h annoncées par Météo France.

Transju 01
Pour ceux qui effectuaient la "vraie Transju", le départ avait de nouveau lieu à la combe du Lac, à Lamoura, avec des températures positives, une neige très humide, et déjà beaucoup de vent.

Transju 1
Plus de 1800 coureurs ont tout de même pu franchir la ligne d'arrivée, poussés par un fort vent de sud-ouest.
Et il faut noter la remarquable performance de Robin Duvillard, qui a parcouru les 68km en moins de 2h30, et avec plus de 5mn d'avance sur le second, Gérard Agnelet; et que dire d'Anouk Faivre-Picon, qui termine 1ère féminine, et finit 38ème au scratch: bravo aux membres des équipes de France!

Transju 2

La célèbre montée de l'opticien aux Rousses

Parmi les membres du club, au nombre de 17 à l'arrivée, on notera les belles performances de Pierre-Yves et Jérôme, dans les 300 premiers, et le 35ème passage à l'arrivée de la Transju de Robert ... sur 35 éditions: chapeau le sénateur!
Et bravo également à Yves, qui réalise une fois de plus, et dans quelles conditions, l'Ultra Trans, à savoir 56km en classique le samedi, et 68km en skating le dimanche, soit plus de 120km de ski de fond dans le week-end, et plus de 12h d'efforts sur les skis. Champion!

Tous les résultats du club ici